Passer au contenu principal

Le simple fait de penser à l’assurance vie vous donne-t-il des maux de tête ? Si c’est votre cas, sachez que vous n’êtes pas seul.

Un récent sondage effectué par la Commission des services financiers de l’Ontario (CSFO) a révélé que seulement 47 % des Ontariens âgés de 25 à 34 ans avaient une assurance vie et que près de la moitié d’entre eux (48,6 %) admettaient ne pas bien comprendre leur police1.

Nul ne peut nier que la question de l’assurance vie est un sujet difficile et peut agréable à aborder. Mais cela dit, cela n’a pas être stressant et déroutant. Dans ce court article, nous vous aiderons à démystifier l’assurance pour que vous soyez mieux à même d’explorer vos options.

L’assurance vie peut prendre différentes formes.

Mais dit simplement, l’assurance vie est un contrat légal – qu’on appelle aussi une police – entre vous (l’assuré) et une compagnie d’assurance (l’assureur). Vous vous procurez un certain montant d’assurance vie auprès d’un assureur (une police de 200 000 $, par exemple), qui en contrepartie vous promet de verser les 200 000 $ (la prestation de décès) à vos bénéficiaires (les personnes à qui vous voulez que soit versé l’argent) à votre décès.

Mentionnons aussi que l’assurance vie peut être très abordable ; il y en a pour toutes les bourses. Prenons par exemple la police de 200 000 $ dont nous venons de parler. Une femme de 30 ans qui ne fume pas peut s’attendre à payer aussi peu que 20 $ par mois pour une police de 200 000 $ qui la couvre pendant 20 ans.

Par souci de simplicité, voyons d’abord comment fonctionnent la plupart des polices d’assurance vie.

En contrepartie de frais que vous payez habituellement chaque mois ou année (votre prime d’assurance), la compagnie d’assurance vous procure une couverture d’un certain montant sur votre vie. Si vous décédez pendant la durée du contrat, vos bénéficiaires n’auront qu’à présenter une demande de règlement à votre assureur pour toucher le montant de la couverture que vous avez souscrite. L’argent versé à vos bénéficiaires est ce qu’on appelle la prestation de décès.

L’un des principaux avantages de l’assurance vie, c’est que la prestation de décès, qu’elle soit de 50 000 $ ou de 500 000 $, n’est habituellement pas imposable. Autrement dit, votre famille n’aura pas à déclarer cette somme comme revenu imposable sur sa déclaration de revenus canadienne.

Prudence toutefois : si aucun bénéficiaire n’a été nommé dans votre police, c’est votre « succession » qui sera désignée par défaut. Si tel est le cas, des frais d’homologation (qu’on appelle aussi l’impôt sur l’administration des successions) pourraient être déduits de la prestation de décès. (votre « succession » désigne essentiellement tous vos actifs et passifs à votre décès).

Il existe d’autres situations où l’assurance vie peut être imposable, p. ex. si vous avez une assurance vie entière ou assurance vie universelle qui accumule une valeur de rachat. Lisez l’article qui suit pour en savoir plus sur l’assurance vie comportant une valeur de rachat : Explication des types d’assurance vie.

Pour en savoir plus sur l’assurance vie et l’impôt, consultez l’article Vos proches paieront-ils de l’impôt sur le produit de l’assurance vie ?

En plus de ne pas avoir à payer d’impôt sur la prestation de décès qu’ils recevront, vos bénéficiaires seront libres d’utiliser l’argent comme bon leur semble, par exemple pour :

  • régler les frais de garderie ou les dépenses du ménage ;
  • rembourser votre prêt hypothécaire en tout ou en partie ;
  • régler d’autres dettes comme le solde de cartes de crédit ou un prêt auto ;
  • payer les études collégiales ou universitaires de vos enfants ;
  • couvrir les funérailles et d’autres dépenses de fin de vie.

Combien les assureurs canadiens ont-ils versé en prestations de décès en 20182 ?

Combien les assureurs canadiens ont-ils versé en prestations de décès en 2018 ?
C’est exact ! Les assureurs canadiens ont versé 7,7 milliards de dollars en prestations de décès en 2018.
Bien essayé ! Mais, les assureurs canadiens ont versé 7,7 milliards de dollars en prestations de décès en 2018.

Bien qu’il y ait différentes raisons de souscrire une assurance vie (voir les exemples ci-dessous), on l’achète principalement pour assurer la sécurité financière de sa famille à notre décès. Une assurance vie est donc indispensable si des personnes dépendent de vous financièrement.

Par ailleurs, vous avez probablement besoin d’une assurance vie si l’une des situations suivantes s’applique à vous.

Je suis jeune, célibataire et sans enfant. Je n’ai pas besoin d’assurance, n’est-ce pas ?

Ça dépend. Il peut y avoir des avantages à souscrire une assurance alors que vous êtes jeune et sans personne à charge. Lisez l’article Six raisons pour lesquelles le meilleur moment pour souscrire une assurance vie est peut-être maintenant.

Une assurance vie protège financièrement votre famille à votre décès, mais elle peut aussi offrir d’autres avantages. Certains types d’assurance peuvent vous aider à épargner pour l’avenir, que ce soit pour payer les études de vos enfants, protéger vos actifs ou réaliser tout autre objectif.

Lisez l’article Quatre raisons de souscrire une assurance vie à tout âge.

Bien qu’une assurance vie puisse prendre différentes formes, toutes les couvertures s’inscrivent essentiellement dans deux grandes catégories : l’assurance vie temporaire et l’assurance vie permanente. Ces deux catégories englobent un choix encore plus grand de produits pour que vous puissiez trouver celui qui répond à vos besoins.

Assurance vie temporaire : Il s’agit de l’option la plus abordable. Elle offre une protection pendant une période donnée, qui se situe entre 10 et 40 ans.

De nombreuses personnes aiment souscrire une assurance vie temporaire pour couvrir des dettes comme une hypothèque alors que leurs enfants sont encore jeunes. Elle coûte moins cher qu’une assurance permanente et est habituellement facile à obtenir. Si vous êtes jeune et en santé, vous pourriez n’avoir à subir aucun examen médical et être accepté d’office !

Assurance vie permanente : Même si elle est habituellement plus chère, elle offre une protection à vie et permet parfois d’accumuler de l’épargne.

L’assurance temporaire 100 ans, l’assurance vie entière et l’assurance vie universelle relèvent toutes de cette catégorie. L’assurance vie entière et l’assurance vie universelle combinent une assurance à vie et la possibilité d’accumuler de l’argent dans la police (qu’on appelle valeur de rachat ou valeur de capitalisation). L’un des avantages d’une telle police, c’est qu’elle vous permet d’utiliser la valeur de rachat pour compléter votre revenu de retraite, aider vos enfants à payer leurs études postsecondaires et bien plus encore.

Pour en apprendre plus sur l’assurance vie temporaire ou permanente, mais aussi sur les produits spécialisés, consultez l’article Explication des types d’assurance vie.

La réponse courte : c’est probablement plus que ce que vous pensez. En vérité, chacun a des besoins uniques. Pour choisir le montant d’assurance qui vous convient, vous devez tenir compte de différents aspects. Pour obtenir une estimation rapide, essayez notre calculatrice d’assurance vie. Ou bien, poursuivez votre lecture pour découvrir les éléments qui devraient influencer votre décision :

Votre revenu annuel

D’ordre général, il est recommandé de souscrire un montant équivalent à au moins 5 à 7 fois votre revenu annuel net (soit votre salaire après impôt). Ce montant devrait être suffisant pour subvenir aux besoins de vos bénéficiaires pendant au moins cinq à sept ans après votre décès.

Vos personnes à charge

Pensez aux personnes qui dépendent de vous financièrement et aux nombres d’années pendant lesquelles vous devez encore subvenir à leurs besoins. Par exemple : Quel âge a votre plus jeune enfant ? Combien d’enfants avez-vous et voulez-vous qu’ils aient la possibilité de faire des études collégiales ou universitaires ? Ou bien, n’avez-vous que votre conjoint dans le moment ?

Vos dettes

Si vous avez un prêt hypothécaire, un prêt étudiant ou un solde à rembourser sur vos cartes de crédit, de combien votre conjoint aura-t-il besoin pour les régler en entier ? En laissant suffisamment d’argent à votre conjoint pour rembourser le prêt hypothécaire, vous pourriez lui permettre de conserver la maison plutôt que de la vendre.

Autres assurances vie dont vous bénéficiez déjà

Si vous avez une assurance vie collective au travail ou une assurance vie hypothécaire, vous pourriez en tenir compte au moment de calculer le montant à souscrire.

L’assurance vie qu’offre mon employeur est-elle suffisante ?

Le montant offert dans la majorité des polices d’assurance vie collective équivaut habituellement à un ou trois années de salaire annuel, ce qui est rarement suffisant. C’est sans compter que vous pourriez perdre cet avantage en changeant d’emploi. Si vous ne connaissez pas le montant de votre assurance vie collective, adressez-vous à votre service des RH ou consultez votre police.

Votre épargne et vos placements

Si vous avez cumulé de l’épargne et des placements pour certains projets – par exemple dans un régime enregistré d’épargne-études (REEE) pour les études de vos enfants – vous pouvez également soustraire ces montants de vos besoins en assurance vie. Vous devez seulement vous assurer que le retrait anticipé de votre épargne et de vos placements par votre famille ne viendra pas nuire à la réalisation des autres projets qu’elle pourrait avoir.

Astuce : Passez en revue vos besoins d’assurance régulièrement ou chaque fois que vous avez un événement marquant de la vie survient, comme l’agrandissement de votre famille ou une augmentation de salaire.

Essayez notre calculatrice d’assurance vie pour avoir une idée du montant dont vous pourriez avoir besoin.

Que puis-je faire si je n’ai pas les moyens de souscrire le montant d’assurance recommandé ?

Procurez-vous le montant d’assurance que vous avez les moyens de souscrire. Une couverture même partielle vaut mieux que pas de couverture du tout. Il vous sera toujours possible d’augmenter votre couverture lorsque votre budget vous le permettra. Gardez également à l’esprit que la majorité des polices d’assurance temporaire peuvent être transformées en assurance permanente si vous n’avez pas tout de suite les moyens de vous payer la dernière option.

En 2018, quel était le montant d’assurance vie moyen détenu par ménage canadien assuré3 :

En 2018, quel était le montant d’assurance vie moyen détenu par ménage canadien assuré :
C’est exact ! 423 000 $ est le montant moyen d’assurance vie que les ménages canadiens détenaient en 2018.
Bien essayé, mais 423 000 $ est le montant moyen d’assurance vie que les ménages canadiens détenaient en 2018.

C’est très variable ! Si vous envisagez de souscrire une assurance vie temporaire, sachez que vous pourriez obtenir une estimation de coût assez rapidement en demandant une soumission d’assurance vie. Les primes peuvent grandement varier d’une personne à l’autre, car de nombreux éléments sont pris en compte, notamment des facteurs de risque qui sont uniques à chacun. Voici les éléments qui sont généralement pris en compte pour déterminer ce qu’il vous en coûtera :

Le type d’assurance que vous choisissez

L’assurance vie temporaire est plus abordable qu’une assurance vie permanente, comme une assurance vie universelle ou vie entière. Les polices d’assurance permanente offrent une protection viagère et, dans certains cas, un volet placement et d’autres caractéristiques sophistiquées. Consultez l’article Explication des différents types d’assurance vie.

Le montant que vous souscrivez

Une police d’un million de dollars vous coûtera davantage qu’une police de 250 000 $ (pour la même période d’assurance).

Votre âge, votre état de santé et votre sexe

Plus vous êtes jeune et en santé au moment de la souscription, moins votre assurance vous coûtera cher. C’est sans compter que les hommes paient habituellement davantage que les femmes. Désolé les gars !

Par exemple :

Une femme de 35 ans non-fumeuse peut s’attendre à payer environ 30 $ par mois pour une police d’assurance temporaire 20 ans de 350 000 $, tandis qu’un homme du même âge, également non-fumeur, paiera environ 40 $ par mois pour la même police4.

Votre mode de vie

Si vous prenez souvent un verre ou pratiquez certaines activités comme la plongée sous-marine ou l’alpinisme, attendez-vous à payer davantage. Si vous fumez ou consommez des produits du tabac, il est également presque certain que vous paierez plus cher pour votre police.

Antécédents familiaux

Des antécédents familiaux de cancer, de diabète ou d’autres maladies pourraient également contribuer à faire augmenter vos primes.

Obtenez rapidement une soumission pour savoir combien vous pourriez avoir à débourser pour une assurance vie temporaire.

À combien s’élève le montant total des primes d’assurance vie qu’ont payé les Canadiens en 20185 ?

À combien s’élève le montant total des primes d’assurance vie qu’ont payé les Canadiens en 2018 ?
C’est exact ! Les Canadiens ont versé un total de 22,2 milliards de dollars en primes d’assurance vie en 2018.
Bien essayé, mais les Canadiens ont versé un total de 22,2 milliards de dollars en primes d’assurance vie en 2018.

Avant toute chose, vous devez savoir que certains types d’assurance vie sont plus faciles à obtenir que d’autres. Selon le type de protection et le montant d’assurance désiré, votre demande pourrait être soumise à la tarification (processus pendant lequel l’assureur évalue le risque auquel il s’expose en vous assurant).

Avant que nous passions ce processus en revue, voici les options qui s’offrent à vous pour souscrire une assurance :

Souscription d’une couverture auprès d’un conseiller

De nombreux Canadiens s’adressent à un conseiller en assurance pour contracter une assurance. À RBC Assurances, nos conseillers autorisés peuvent vous conseiller et vous aider à faire un choix adapté à vos besoins et à ceux de votre famille. Ils peuvent aussi vous aider à remplir la demande d’assurance.

Vous pouvez nous joindre facilement : vous pouvez demander qu’un conseiller vous appelle ou rechercher un conseiller près de chez vous. Nos conseillers peuvent même se déplacer.

Souscription d’une assurance en ligne

Si vos besoins sont plutôt simples, vous pourriez tout faire en ligne, de la soumission à la souscription. À RBC Assurances, nous offrons quelques options d’assurance en ligne :

  • Assurance vie temporaire : Selon votre âge, votre état de santé, le montant d’assurance demandé et votre statut (citoyen canadien ou résident permanent/immigrant reçu), vous pourriez demander une soumission et obtenir instantanément une décision en ligne6.

    Si vous n’êtes pas admissible à une décision instantanée en ligne, on pourrait vous demander de passer une entrevue téléphonique ou encore demander à une infirmière de se rendre à votre domicile pour relever vos signes vitaux.

  • Protection personnelle en cas d’accident : Si vous êtes un client de RBC®, résident canadien, et que vous avez entre 18 et 69 ans, vous pouvez souscrire en ligne une protection personnelle en cas d’accident. Votre acceptation est même garantie. En savoir plus ou demander d’adhérer maintenant7.

  • Assurance vie à acceptation garantie RBC : Si vous êtes un citoyen canadien ou un résident permanent/immigrant reçu âgé entre 40 et 75 ans, vous pouvez souscrire jusqu’à 40 000 $ d’assurance vie en ligne. Il n’y a ni examen médical à passer ni questionnaire à remplir. En savoir plus ou obtenir une soumission8.

Obtenir une assurance au travail

Si votre employeur offre une assurance vie collective au travail, adressez-vous au service des RH ou à l’administrateur du régime.

Quels renseignements dois-je fournir dans ma demande d’assurance vie ?

Dans la majorité des cas, vous devrez fournir des renseignements sur votre mode de vie, votre état de santé, votre âge et vos antécédents médicaux personnels et familiaux.

Il est très important que vous répondiez avec justesse et honnêteté à toutes les questions de la proposition. Si vous donnez des renseignements inexacts ou incomplets, l’assureur pourrait refuser ou rajuster le capital payable ou même annuler votre couverture.

Que se passe-t-il après avoir fait ma demande d’assurance vie ?

Une fois la demande envoyée, elle pourrait faire l’objet d’une évaluation du risque, selon la situation, bien qu’une telle évaluation ne soit parfois pas nécessaire.

Comme il a été susmentionné, l’évaluation du risque est le processus officiel dans le cadre duquel l’assureur évalue le niveau de risque auquel il s’expose en vous assurant. Votre degré d’intervention pourrait être important ou minime, selon la situation. On pourrait par exemple vous demander de vous soumettre à une entrevue téléphonique ou de passer un examen médical.

  • Entrevue téléphonique : Si l’assureur a besoin de renseignements supplémentaires, vous pourriez devoir passer une entrevue téléphonique. L’intervieweur pourrait vous poser des questions d’ordre personnel, financier ou médical.

  • Examens médicaux : Si un examen médical est demandé, une infirmière se rendra chez vous pour relever vos signes vitaux. Elle pourrait aussi recueillir un échantillon d’urine ou de sang, vous peser et vous mesurer en plus de prendre votre pouls et votre tension artérielle.

Combien de temps faudra-t-il pour que j’obtienne une réponse ?

Le temps de réponse varie. Dans certains cas, l’assureur peut rendre une décision sur-le-champ. Si vous avez moins de 56 ans, que vos antécédents médicaux sont satisfaisants et que vous demandez une assurance vie temporaire de moins d’un million de dollars, vous pourriez obtenir une réponse instantanée.

Dans d’autres cas, l’assureur pourrait avoir besoin de plusieurs semaines ou mois pour établir votre admissibilité. Si votre demande exige que vous passiez une entrevue téléphonique ou un examen médical, ce délai pourrait même un peu plus long.

Dès que vous aurez en main votre police d’assurance vie, n’hésitez pas à poser des questions pour obtenir des éclaircissements. Il est important que vous compreniez bien votre couverture.

Articles Liés

Quatre raisons de souscrire une assurance vie à tout âge

En savoir plus

Explication des différents types d’assurance vie

En savoir plus

Vous avez d’autres questions ?

Adressez-vous à un conseiller en assurance vie ou obtenez rapidement une soumission d’assurance vie dès maintenant.

Le présent article vise à offrir des renseignements généraux seulement et n’a pas pour objet de fournir des conseils juridiques ou financiers, ni d’autres conseils professionnels. Veuillez consulter un conseiller professionnel en ce qui concerne votre situation particulière. Les renseignements présentés sont réputés être factuels et à jour, mais nous ne garantissons pas leur exactitude et ils ne doivent pas être considérés comme une analyse exhaustive des sujets abordés. Les opinions exprimées reflètent le jugement des auteurs à la date de publication et peuvent changer. La Banque Royale du Canada et ses entités ne font pas la promotion, explicitement ou implicitement, des conseils, des avis, des renseignements, des produits ou des services de tiers.
Golob, Leah. « Millennials Struggling to Grasp Insurance ». Investment Executive, 2 novembre 2017. https://www.investmentexecutive.com/news/products/millennials-struggling-to-grasp-insurance/.
« Faits sur les assurances de personne. Édition 2019 ». Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes (ACCAP), 2019. http://clhia.uberflip.com/i/1162338-faits-sur-les-assurances-de-personnes-au-canada-2019/0?
« Faits sur les assurances de personne. Édition 2019 ». Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes (ACCAP), 2019. http://clhia.uberflip.com/i/1162338-faits-sur-les-assurances-de-personnes-au-canada-2019/0?
Taux offerts à RBC Assurances au 01/11/2019.
« Faits sur les assurances de personne. Édition 2019 ». Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes (ACCAP), 2019. http://clhia.uberflip.com/i/1162338-faits-sur-les-assurances-de-personnes-au-canada-2019/0?
La souscription d’une assurance en ligne ne sera plus offerte aux résidents du Québec.
La Protection personnelle en cas d’accident n’est pas offerte en ligne au Québec. Veuillez communiquer avec nous : au 1 888 659-0099, et l’un de nos conseillers se fera un plaisir de vous aider.
Votre acceptation est garantie si vous avez entre 40 et 75 ans et êtes citoyen canadien ou résident permanent/immigrant reçu vivant au Canada depuis plus de 12 mois. Les achats en ligne ne seront plus offerts aux résidents du Québec.